Partis verts à travers le monde

Bien que le terme Parti vert puisse être utilisé librement, il existe un certain nombre de partis, plus ou moins affiliés, mais néanmoins organisés comme partis politiques et mouvements politiques, reposant sur les Quatre piliers des partis verts.



Catégories :

Parti politique écologiste - Écologie politique - Environnementalisme - Altermondialisme

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Le Parti Vert est present à travers le monde dans 73 pays Sa philosophie... 1 Nous proposons que le gouvernement élabore, adopte et applique rapidement une... (source : mtq.gouv.qc)
  • Le Parti Vert du Québec a pris naissance avant même l'année 1989. Où était le monde à gauche dans le temps ? Ils avaient leurs têtes dans le sable et ... (source : blog.newlimits)

Bien que le terme Parti vert puisse être utilisé librement, il existe un certain nombre de partis, plus ou moins affiliés, mais néanmoins organisés comme partis politiques et mouvements politiques, reposant sur les Quatre piliers des partis verts. Les verts voient la démocratie, le pacifisme, et la justice sociale, comme intimement liés à l'écologie, à la santé humaine et au bien-être. L'ensemble des partis verts suivent plus ou moins les mêmes principes en termes de politique écologique.

Prendre en compte les régions naturelles, limiter les changements climatiques, et protéger la Nature, sont reconnus comme indispensables au maintien d'une vie harmonieuse, et peut-être plus toujours, fournissent des thématiques neutres pour la résolution des conflits avec les ennemis mortels. Pour les verts, la paix et l'écologie sont indissociablement liées.

En mars 1972, le premier parti vert (le United Tasmania Group) s'est constitué lors d'une réunion publique à Hobart; puis en mai 1972, une rencontre entre verts à Victoria University, Wellington, a permis de lancer Values Party, le premier parti vert national. Le terme verts a été créé par les écologistes allemands, les Grünen, lors de leur première participation à une élection nationale en 1980.

En 2001, les représentants des partis verts de 80 pays ont signé une charte commune, à Canberra, la Charte des Verts mondiaux.

Participations aux gouvernements

Après avoir été une force d'opposition dans les années quatre-vingt, les Verts ont commencé à siéger dans des gouvernements à partir du milieu des années 1990.

En 1993, Indulis Emsis devint ministre de l'environnement dans le gouvernement letton. Il s'agit du premier écologiste à avoir jamais été ministre dans un gouvernement national. Il y reste jusqu'en 1998. La Ligue verte finlandaise rejoignit elle le gouvernement de centre-gauche du social-démocrate Paavo Lipponen en 1995. Elle y restera jusqu'en 2002.

En 1996, la gauche italienne remporta les élections législatives. Les Verts, membres de la coalition de gauche, participèrent alors au gouvernement, y restant jusqu'à la défaite de la gauche en 2001.

En 1997, la majorité plurielle française remporta les élections législatives, permettant aux Verts français d'entrer à leur tour dans le gouvernement du socialiste Lionel Jospin. Les ministres verts y restèrent jusqu'à la victoire de la droite en 2002. Dominique Voynet puis Yves Cochet y furent ministre de l'environnement et de l'aménagement du territoire et Guy Hascoët secrétaire d'Etat à l'économie sociale.

En 1998, le camp rouge-vert allemand mit fin à seize ans de domination de l'Union chrétienne-démocrate et accéda au pouvoir. Joschka Fischer, qui devint alors ministre des affaires étrangères, a certainement été le ministre vert le plus médiatisé jusqu'à ce jour. Il siégea, avec d'autres écologistes, jusqu'en 2005 dans le gouvernement du social-démocrate Gerhard Schröder.

En 1999, les écologistes belges triomphèrent lors des élections nationales, obtenant près de 15% des voix. Ils restèrent au gouvernement belge durant une législature dans le gouvernement de Guy Verhofstadt, réunissant libéraux, socialistes et écologistes. En Belgique comme en Allemagne, ils obtinrent la décision de la sortie du nucléaire. En 2004, les écologistes connurent une défaite retentissante aux élections et durent quitter le gouvernement.

En octobre 2002, les Verts de Lettonie, alliés au parti agrarien, entrèrent dans un gouvernement de centre-droite. En 2004, un vert, Indulis Emsis, occupa même brièvement le poste de premier-ministre. Ils font toujours actuellement partie du gouvernement de centre-droite, qu'ils ne dirigent cependant plus.

En avril 2006, la coalition de l'Olivier remporta les élections italiennes, Romano Prodi remplaçant Silvio Berlusconi à la tête du gouvernement. Membres de la coalition, les Verts retournèrent par conséquent au gouvernement.

En janvier 2007, les Verts de République tchèque entrèrent à leur tour au gouvernement, siégeant avec les conservateurs de l'ODS et les démocrates-chrétiens. En avril, la Ligue verte finlandaise fit son retour au gouvernement après cinq ans d'absence, cette fois-ci dans un gouvernement de centre-droite. En juin, ce sont les Verts irlandais qui firent leur entrée dans le gouvernement du Fianna Fáil de Bertie Ahern.

Personnalités notoires par pays

Allemagne 
  • Daniel Cohn-Bendit
  • Petra Kelly
  • Renate Künast
  • Claudia Roth
  • Joseph Beuys
  • Jürgen Trittin
  • Joschka Fischer
  • Otto Schily (puis SPD)
Australie 
  • Peter Singer
Autriche 
  • Alexander Van der Bellen
Belgique 
  • Jean-Marc Nollet
  • Jean-Michel Javaux
  • José Daras
  • Bernard Wesphæl
Brésil 
  • Gilberto Gil
Colombie 
  • Ingrid Betancourt
États-Unis
  • Jello Biafra
  • Peter Camejo
  • David Cobb
  • Winona LaDuke
  • Ralph Nader
France 
  • Didier Anger
  • Jean-Luc Bennahmias (exclu des Verts en 2007)
  • Marie-Christine Blandin
  • Yves Cochet
  • Cécile Duflot
  • René Dumont
  • Hélène Flautre
  • Guy Hascoët
  • Marie-Anne Isler-Béguin
  • Gilles Lemaire
  • Alain Lipietz
  • Noël Mamère
  • Gérard Onesta
  • Yves Pietrasanta
  • Dominique Plancke
  • Didier-Claude Rod
  • Dominique Voynet
  • Antoine Wæchter (puis MEI)
  • Yann Wehrling (exclu des Verts en avril 2008)
Italie 
  • Monica Frassoni
  • Alfonso Pecoraro Scanio
  • Reinhold Messner
Kenya 
  • Wangari Muta Maathai

Partis verts dans le monde

Article détaillé : Liste des partis Verts.

Voir aussi

Écologie politique - Mouvement alternatif

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Partis_verts_%C3%A0_travers_le_monde.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 05/07/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu